Le Taj Mahal est considéré comme le symbole parfait de l’amour éternel. Et en raison de son architecture extraordinaire, il est désormais listé parmi les Sept Nouvelles Merveilles du Monde… Découvrez-en davantage sur le palais de l’amour indien dans cet article !

L’amour qui ne meurt jamais : un message qui fascine le monde entier. Celui-ci est couronné d’une architecture extraordinaire, celle du Taj Mahal, symbole indéboulonnable de l’Inde. Chaque année, le bâtiment de marbre blanc, avec ses dômes, ses ornements splendides et ses vastes jardins, attire des millions de touristes en provenance de chaque recoin de la planète. Les visiteurs qui y passent s’y rendent vite compte que l’amour éternel peut être dangereux…

taj-mahal-707x471

Le Taj Mahal, bâti pour l’amour d’une vie

Mumtaz Mahal était l’amour de la vie de Shah Jahan, le cinquième empereur moghol d’Inde. En 1631, elle meurt en accouchant de leur quatorzième enfant, une perte que son mari ne supporte pas. La légende raconte que sur son lit de mort, la dernière volonté de Mumtaz fut celle de se faire construire une sépulture comme le monde n’en a jamais connue. Shah Jahan passa le reste de sa vie à essayer de réaliser ce vœu.

Peu de temps après sa mort, la construction du Taj Mahal débuta – la « Couronne du Palais » sortit de terre à Agra, une cité localisée à trois heures de Delhi. Cet édifice se voulait un « poème d’amour fait de pierre » prenant la forme d’une tombe. Avec l’aide d’un millier d’éléphants, des matières premières furent transportées depuis l’Inde tout entière ainsi que certains États asiatiques. 28 types différents de pierres précieuses et semi-précieuses furent incrustées dans le marbre – bien entendu, le plus beau que le monde ait à offrir. Ce dernier n’avait jamais expérimenté telle style par le passé : de nombreux architectes mêlèrent des matériaux perses et indiens pour bâtir une œuvre d’art unique. Plus de 20 000 artisans en provenance d’Asie centrale et d’Asie du sud y travaillèrent avec acharnement durant plus de 17 ans. En 1648, on porta la dernière pierre au Mausolée, et le souhait de Mumtaz Mahal fut réalisé.

taj-mahal-india-707x471

La construction achevée, mais à quel prix ?

L’édification du Taj Mahal se fit à un coût énorme. Les finances de l’état étaient au bord du gouffre. Des manifestations, des soulèvements eurent lieu, mais Shah Jahan assuma la poursuite de la construction aux dépens de son propre peuple. Cela ne se fit pas sans conséquences. En 1657, il fut détrôné par son fils, et passa le reste de sa vie enfermé au Fort d’Agra, seulement séparé du palais par le fleuve Yamura. En 1666, contre sa volonté, l’ancien « dirigeant du monde » fut enterré aux côtés de sa femme.

red-fort-707x471
Photo : TripAdvisor

Une légende populaire soutient que Shah Jahan voulait à l’origine bâtir son propre mausolée sur l’autre rive du fleuve, en symétrie parfaite avec celui qu’il a fait construire au nom de son épouse mais taillé, cette fois-ci, dans le marbre noir. Cependant, il ne vit jamais le jour, et on conteste aujourd’hui la véracité de ce projet fou.

Une architecture hindoue et perse unique

Le Taj Mahal fait 58 mètres de haut et 56 de large ; la plaque de marbre sur laquelle il repose mesure 100 mètres par 100. La forme du bâtiment est similaire à celle d’une mosquée, une influence islamique unique pour l’Inde de l’époque. La stabilité du mausolée est si critique que les quatre minarets encerclant l’édifice principal sont légèrement inclinés de façon à ce que, dans l’éventualité d’un tremblement de terre, ils ne basculent pas sur le bâtiment.

taj-mahal-indien-palast1-707x471

Devant le Taj Mahal, on trouve un jardin de 18 hectares au centre duquel trône un bassin allongé : c’est sans aucun doute l’endroit idéal pour une photo. Nous ne savons pas vraiment ce à quoi les jardins ressemblaient au XVIIème siècle ; en 1908, sur ordre d’un Lord britannique, ils furent entièrement rénovés et remplacés par des pelouses.

Tourisme amoureux au Taj Mahal

L’amour qui jamais ne s’éteignit. Pendant des décennies, l’endroit a été la destination la plus populaire pour tous les nouveaux mariés indiens, ainsi que pour les couples mariés du monde entier. On dit qu’une visite conjointe au palais renforce les liens qui unissent deux êtres… Du fait de ses proportions parfaites et des ses qualités artistiques, le Taj Mahal est considéré comme l’un des plus emblématiques représentants du style moghol et est listé parmi les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis 2007, il figure également parmi « les Nouvelles Merveilles du Monde ».

taj-mahal-indien-touristen-707x471

Plus de quatre millions de touristes visitent le palais chaque année. Ces derniers temps, pour répondre à une crainte d’attaques croissante, les mesures de sécurité ont été renforcées. Les profits générés par le tourisme compensent le coût des opérations de maintenance et de restauration régulièrement nécessaires. Cependant, un rapport paru en 2007 rappela que malgré ces efforts, le Taj Mahal continuerait de jaunir du fait de la pollution industrielle de l’air. Depuis, ni voitures ni bus ne sont autorisés à circuler dans un rayon de deux kilomètres autour du site. Les visiteurs s’y rendent donc en calèche, en voiture électrique ou encore à dos de chameau.

 

Enregistrer

Enregistrer