Des sacs en plastique, des bouteilles en plastique, des emballages… Ce thème est omniprésent pour nos mers et océans ! Le plastique que nous utilisons quotidiennement est trop souvent mal éliminé et se retrouve dans la nature… J’aimerais donc vous éclairer sur le rôle que pouvez jouer pour stopper la pollution des océans.

Comment allez-vous mes gurus ? :) Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet qui me tient à coeur et qui me semble important de mentionner sur mon blog; la pollution plastique des océans. Malheureusement, beaucoup de personnes ne sont pas conscientes de l’impact et des traces que nous laissons dans la nature. Notre comportement a donc des conséquences réelles sur la faune et la flore de nos destinations préférées, mais aussi sur les populations qui résident dans ces pays. J’ai donc décidé de vous parler de ce thème et de vous donner quelques conseils à suivre pour aider à préserver la beauté de notre planète.

 

Pollution plastique des océans – un constat dramatique

D’où viennent les déchets ? |Projets et associations |Comment puis-je aider ?

Tarutao national park, Thailand

Chaque seconde, 100 tonnes de déchets finissent dans nos océans, dont une majorité est constituée de produits en plastique. Les océans de ce monde et aussi incroyable que ça puisse paraître, se débattent avec 100 à 140 millions de tonnes d’ordures. La plupart du temps nous ne voyons pas tous ces déchets en mer, mais cela ne veut pas dire qu’ils ont été éliminés.

Comment et d’où viennent les déchets ?

C’est un fait, 80% des déchets flottants dans les océans proviennent des terres. Ce qui signifie qu’ils sont produits par l’Homme et qu’ils ont été délibérément rejetés dans la mer. La plupart du temps, nos ordures se retrouvent dans les rivières, dans les égouts ou dans les décharges, puis à cause des vents et des courants se retrouvent en plein océan.

Saviez-vous que la Seine se jette dans la Manche ? Eh bien sachez que si vous êtes sur le point de jeter vos ordures dans la Seine ou l’un de ses affluents, vous pourrez les retrouver lors de vos prochaines vacances à l’autre bout du monde. En 2013, un inventaire a été réalisé sur une berge de la Seine entièrement nettoyée 1 an plus tôt et devinez le résultat l’année suivante: 139 bouteilles en plastiques, 2681 emballages plastiques et plus de 5000 morceaux de plastiques ont été retrouvés (parmi d’autres). Ces résultats sont tout simplement horrifiants. Ces dernières années, la quantité de déchets plastiques en mer a énormément augmenté et rien n’indique que cette tendance pourrait changer. 

waste plastic bottles and other types of plastic waste at the Thilafushi waste disposal site. shutterstock_426187984

Les océans recouvrent 70% de la surface de la Terre, mais les déchets que nous rejetons ont tendance à s’accumuler à certains endroits à cause des vents et des courants. A l’heure actuelle, 40 000 tonnes de microplastiques flottent sur les océans. En 2050 et si la situation ne change pas, on retrouvera deux fois plus de plastique dans les océans qu’aujourd’hui. Ce qui aura pour conséquence beaucoup plus de déchets pour les animaux marins… Même en tentant de chercher tous les déchets présents dans la mer, nous ne pourrions trouver qu’un maximum de 30% de ce que l’océan a vraiment avalé. Le reste s’est désintégré en microparticules, a été mangé par les poissons ou a coulé au fond de l’océan.

Les photos que vous pouvez voir de temps en temps dans les médias montrent souvent ces îlots d’ordures qui sortent de terre chaque année, afin d’attirer l’attention sur le problème. Récemment, des images des Caraïbes ont été diffusées montrant une île de déchets de 3km de long !

Temps de décomposition :

-un filet de nylon : 600 ans

-une bouteille en plastique : 450 ans

Grâce aux recherches de la NASA, il a été possible de découvrir le cheminement des déchets plastiques dans la mer. Les déchets se rassemblent à certains endroits sur Terre, à cause d’un phénomène appelé « vortex« , que vous pouvez imaginer comme de forts courants présent dans l’océan qui forment une zone de déchets marins. Ces vortex d’ordures se trouvent loin des côtes, c’est pourquoi personne ne peut les voir- jusqu’à ce qu’ils finissent par se désintégrer en microparticules ou deviennent le repas des animaux marins.

shutterstock_427946425

Associations et projets pour le nettoyage de nos océans

Malheureusement on trouve de tout dans les océans… Des fourchettes en plastique, ballon de foot, chaussures, bouteilles et même des TV !
Chaque année, 10 000 animaux marins meurent atrocement à cause des déchets. Coincés dans leur tube digestif ou bien emprisonnés dans des cordes en plastique ou de vieux filets de pêche, ces animaux agonisent et meurent dans de terribles conditions. Ils n’ont aucune chance d’échapper à ces ordures qui envahissent leur habitat. Et si vous n’avez pas pitié des dauphins, des tortues et d’autres animaux marins, je peux vous donner une raison qui vous concerne personnellement. Les moules et les autres animaux mangent aussi des microplastiques, ils s’accumulent ensuite dans leurs organes et finissent avec eux dans vos assiettes.


shutterstock_527872390

De nombreux projets et associations se battent chaque jour pour réduire l’impact de l’Homme sur les océans. Mais ce n’est pas aussi facile que ça puisse paraître…Si vous enlevez simplement les déchets présents dans l’eau, la biomasse (matière organique d’origine végétale, comme les microalgues et champignons) est en même temps éliminée, ce qui influe fortement l’écosystème. Cependant, des projets ont vu le jour afin d’envisager des moyens d’aider sans nuire à l’écosystème.

Le projet The Ocean Cleanup qui a été créé par un Hollandais, se caractérise par un système de collecte à la surface de l’eau et de 100m de long. Ce sont d’immenses pièges flottants qui seront opérationnels en 2018 et récupéreront les déchets en plastique dans l’océan Pacifique. Cependant, au regard des quantités de plastique déversées chaque année dans les océans, ce ramassage est assez dérisoire… Mais c’est un premier pas vers un meilleur avenir !
L’association The SeaCleaners s’est aussi lancée dans la construction d’un bateau pouvant récolter des déchets plastiques. Il sera en mesure de collecter, trier et compacter une grande quantité de déchets flottants, cependant il ne sera pas achevé avant 2020.
shutterstock_765290827

Comment puis-je contribuer à mon niveau ?

Savez-vous combien de bouteilles plastiques sont mises en circulation ? Plus de 480 milliards de bouteilles ont été utilisées dans le monde en 2016 – environ 20 000 chaque seconde – en d’autres termes, un nombre incroyable ! Seule une fraction de ce chiffre a été recyclée ou éliminée correctement. Et le constat est le même pour les sacs plastiques. J’ai donc quelques conseils à prodiguer et que chacun peut suivre au quotidien pour ainsi réduire considérablement ses propres déchets plastiques.

  • Réduire ses déchets
Plus facile à dire qu’à faire. Mais vous avez de la chance, car utiliser des produits plastiques devient de moins en moins à la mode. ;) Plus de sacs en plastiques aux caisses, moins d’emballages sur les produits alimentaires et un nombre croissant de personnes conscientes de leur responsabilité envers notre planète. Mais en réalité, ce n’est pas assez et je parie que vous ne connaissez pas vraiment la quantité de plastique que vous utilisez. Bouteilles d’eau, cosmétiques, sac en plastiques, aliments emballés- à peu près tout le monde utilise au moins un de ces produits quotidiennement. Il n’est donc pas surprenant que des milliards de particules d’ordures se retrouvent dans la mer. Seul le recyclage est la meilleure solution au problème.

 

  • Recycler
Bien sûr, il est difficile de vivre complètement sans plastique. Cependant, vous pouvez vous assurer que vous n’utilisez pas de plastique à usage unique – fourchettes en plastique, pailles, sacs en plastique et tout ce qui vous vient à l’esprit. Éliminez les déchets, retournez les bouteilles consignées et ne jetez jamais de déchets dans l’eau, dans les égouts ou dans la rue !
     

  • Vivre consciemment

L’empreinte écologique, vous savez ce que c’est ? C’est la quantité de ressources naturelles dont l’Homme a besoin pour vivre. En 2030, l’empreinte écologique de l’humanité équivaudra à 2 planètes, si rien ne change. Un constat alarmant ! Il ne fait aucun doute que notre population vit en abondance et que notre terre bien-aimée et ses océans le ressentent fois dix mille. C’est pourquoi, si vous voulez faire un pas dans la bonne direction, vous devriez par exemple trouver des moyens de locomotion plus écologiques, limiter votre consommation d’électricité, manger moins de viande, réduire votre consommation d’eau etc. Le but étant de diminuer un maximum les déchets et la pollution !

shutterstock_720050101

Voilà mes gurus, j’en ai terminé avec cet article, comme vous l’aurez deviné, le voyage écoresponsable est également un sujet qui est particulièrement important pour moi. J’ai déjà résumé tous les trucs et astuces importants dans mon guide pour être un touriste responsable, alors n’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil.

Pour aller plus loin