Ici, on est entre nous. Je vous parle de voyageur à voyageur, et vous fais part de 10 bonnes surprises et découvertes sur une destination particulière… Ainsi, si vous décidez de vous y rendre à votre tour, vous avez l’assurance d’un séjour testé & approuvé ! Suivez le guide !

1. Pour les soirées jazz du Busker Brownes.

Dans ce petit bar discret à côté de l’artère piétonne Shop Street, vous vous retrouvez plongé dans une atmosphère comfy et tamisée. Ce “gastropub” branché propose une cuisine plus raffinée que les pubs classiques de la ville dans une ambiance haute en couleurs. En particulier lorsque la Jazz Band locale s’y retrouve pour nous emporter dans un tourbillon de cuivres à l’américaine !

busker-brownes
Busker Brownes / buskerbrownes.com

2. Pour les fish’n’chips de chez McDonagh’s.

La ressemblance du nom avec une chaîne de restauration rapide américaine est purement fortuite. Cependant, une fois sur place, pas de doute possible : on se croirait dans la cale d’un bateau de pêche. Filets, peintures maritimes, hippocampes et miniatures nautiques, entre autres objets qui feraient passer la boutique pour l’échoppe d’un marin qui aurait viré antiquaire. La cuisine des poissons a trouvé son maître : huîtres, saumon du Connemara, sole au citron, crabe… Visiblement, ça mord – et nous aussi !

3. Pour la promenade en bord de mer à Salthill.

Oui, l’Irlande a une porte ouverte sur la mer. Les locaux viennent s’y baigner parfois – hardi peuple que celui des Irlandais – mais même sans tremper un orteil, vous pouvez profiter du spectacle : partez des docks où reposent des bateaux à la peinture écaillée et longez la baie jusqu’à la promenade de Salthill, longeant des cafés, des magasins et l’aquarium local. Descendez sur la plage de sable qui s’offre à vous, et poussez jusqu’au plongeoir de la Blackrock Diving Tower.

4. Pour un match de rugby du Connacht au Sportsground (ou une course de lévriers.)

Le rugby à XV est un sport national en Irlande, de celui qui rameute du monde dans les pubs les jours de match. Pour en voir en vrai, rendez-vous au Sportground (sur College Road) où le Connacht joue, et joue bien. L’enceinte du stade accueille aussi des courses de lévriers selon l’horaire.

ireland-rugby-forums-in-konflikt-stehende-kopie-2016-01-19

5. Pour les jigs de musique traditionnelle celtique dans une ambiance feutrée au Crane Bar.

On parlait plus tôt de pubs “classiques” : en voici un d’excellente facture. Facile à repérer : une façade verte et une porte rouge sur Sea Road. A l’intérieur, l’éclairage se fait discret, la décoration authentique : pas de chichis, on est entre nous. Les artistes s’installent tranquillement et lâchent les guitares sèches ou les violons pour descendre un peu leur pinte ; mais quand ils jouent, c’est toute l’Irlande qui se réveille dans des rythmes celtes endiablés ou des complaintes mélancoliques. Immanquable.

6. Parce que c’est la porte d’entrée du Connemara, la région mystique des lacs millénaires.

« Terre, brûlée, au vent, des landes de pierre… » Même les Irlandais connaissent cette chanson de Sardou, et libre à vous de la reprendre à tue-tête sur place. Passages obligés : Kylemore Abbey, abbaye somptueuse au bord du Lac Pollacappull ; Diamond Hill qui offre de belles balades et de jolis points de vue depuis ses flancs ; et la Sky Road de Clifden, chemin de randonnée sorti d’un autre-monde s’élevant vers le ciel (d’où le nom).

7. Pour Eyre Square, la place centrale, un coin de nature où l’on se rencontre à la sortie des pubs.

Eyre Square, c’est le point central de la ville, l’endroit où l’on se donne rendez-vous, où l’on se retrouve et l’on se quitte parfois. Anciennement place de marché, elle est aujourd’hui bordée de pubs festifs et ouverte sur Shop Street, la principale artère commerciale de la cité. Le jour de la Saint-Patrick, le square est inondé d’une vague verte célébrant son amour pour la terre irlandaise, et cela peut durer des heures.

eyre-square-galway-ireland

8. Pour la grandeur et la dignité du NUIG, son université âgée de près de deux siècles.

Pour y avoir étudié, je connais un peu le campus de la National University of Ireland : on se croirait presque dans une version alternative de Poudlard, l’école des apprentis sorciers. Fondée en 1845, elle voit défiler depuis près de deux siècles des générations d’étudiants, et a même enfanté de Michael D. Higgins, actuel Président de la République d’Irlande (et poète à ses heures). L’école se niche dans un parc et les façades majestueuses de vieille pierre côtoient les bâtiments modernes tout juste sortis de terre.

9. Pour les rues pavées de Shop Street, bordées de pubs discrets et animées en permanence.

L’artère de Galway, c’est Shop Street, où s’alignent à la fois bijouteries traditionnelles, magasins de souvenirs (l’endroit pour se procurer un chapeau de Leprechaun, barbe incluse), pubs et restaurants. L’animation y est constante, et on dénombre plusieurs artistes, amateurs ou non, se livrer courageusement à la critique du public dans la bonne humeur générale.

galway-city-ireland-forums-in-konflikt-stehende-kopie-2016-01-19

10. Pour les soirées endiablées du Monroe’s où l’on danse la salsa.

On garde le meilleur pour la fin : la Monroe’s Tavern est un pub logé au rez-de-chaussée d’une maison à l’architecture traditionnelle. Les plus âgés y côtoient les jeunes dans une atmosphère surchauffée où les rires fusent entre deux pintes. Tous y dansent les jigs traditionnelles à l’irlandaise ou s’éprennent de la fièvre latine de la salsa, en fonction de l’horaire – en tout cas, pour de la musique live 7 jours sur 7, c’est l’endroit idéal.

monroes-tavern
Monroes Tavern / monroes.ie

Alors, ça vous tente ? Les vols vers l’Irlande (opérés notamment par RyanAir ou AerLingus) sont souvent à petit prix : si vous visitez toute l’île, vous pouvez aller directement à Dublin ou Cork, sinon, Galway est à un peu plus d’une heure en bus de l’aéroport de Shannon.

Je vous souhaite une bonne balade irlandaise ! May the luck of the Irish always be with you.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer