Chaque année, le palmarès des pires touristes du monde sort et … les Français apparaissent souvent dans le top 5. Être un bon touriste, cela s’apprend et être en vacances ne justifie pas les pires comportements. Voici donc un petit guide pour redorer l’image du touriste Français.

 » On est tous l’étranger de quelqu’un »
Marc Levy

Commençons cet article par un principe de base : on est tous l’étranger de quelqu’un ! Alors, lorsque l’on décide de sortir de nos frontières pour partir découvrir une nouvelle destination, cela est de notre devoir de nous adapter, pour respecter la culture, la nature et le lieu que l’on visite. Comme souvent, un mauvais comportement provient surtout de l’ignorance, voici donc mes conseils et astuces pour être un voyageur respectueux et prouver au monde que les Français ne sont pas les pires touristes.

Comment être un bon touriste ?

Les 5 règles de base | Avant le départ | Respecter la culture locale | Respecter la nature

 Tourisme et animaux | Tourisme et alcool | Les pires touristes du monde 

Backpacker Camping Hiking Journey Travel Trek Concept_436897498

Les 5 règles de base :

Lorsque vous partez en vacances, notamment à l’étranger, il y a cinq règles de base à respecter afin d’agir comme un bon touriste.

  • Information :  avant n’importe quel départ à l’étranger, il est important de se renseigner à l’avance sur la destination que l’on a choisi. Il est assez facile de trouver un article sur internet ou même de trouver un documentaire à la télévision pour savoir où on met les pieds. Il est important de savoir quelle est la langue locale, la devise, la religion ou encore les coutumes locales. Ce qui peut paraître totalement normale en France peut être  considéré comme outrageant dans un pays voisin, voir même illégal. Saviez-vous par exemple, qu’il est interdit de manger dans les transports en commun à Singapour ou de boire de l’alcool dans la rue aux Etats-Unis. Pour en savoir plus, vous pouvez lire mon article sur les choses à ne pas faire à l’étranger.
  • Politesse : pour être totalement honnête, cette règle de base devrait s’appliquer peu importe les circonstances, mais cela ne fait jamais de mal de le rappeler. Ce n’est pas parce que l’on est en vacances que les formules de politesse classique deviennent optionnelles. D’ailleurs, c’est souvent avec un bonjour et un sourire que l’on fait de magnifiques rencontres lors d’un voyage.
  • Propreté : s’il y a bien un cliché qui colle à la peau des Français depuis des années, c’est que l’on est sale. Cela passe de la table du restaurant que l’on a laissé en plan à la chambre d’hôtel rendue sans une once de rangement. Souvent les touristes utilisent deux excuses : « je n’avais pas compris, ce n’était pas écrit dans ma langue  »  ou  » j’ai payé, alors que je fais ce que je veux », mais honnêtement, ça ne marche plus !
  • Communication : certes, nous ne sommes pas connus pour notre capacité à parler une langue étrangère, mais sachez qu’il est difficile de se faire comprendre dans notre langue maternelle à l’extérieur de la France. Si vous choisissez de partir en vacances à l’étranger, des notions d’anglais vous seront indispensables, que ce soit pour le transport, le logement ou de simples actions du quotidien. Si vous partez dans un pays où la langue n’est pas l’anglais, vous pouvez même apprendre quelques mots de la langue locale, comme Bonjour ou Merci : ça ne coûte rien et ça fera plaisir aux locaux.
  • Respect : la cinquième règle de base synthétise les 4 précédentes. Un bon touriste respecte le pays dans lequel il se rend, ses habitants, la nature et les coutumes locales, même si celles-ci peuvent être très différentes de notre pays d’origine.

Musician with mandolin iStock_000036102796_Large-2

Avant le départ :

Comme je vous le disais précédemment, un voyage à l’étranger se prépare. Bien sûr, il faut des renseignements sur les visas, les vaccins ou encore la monnaie utilisée sur place. Mais, n’hésitez pas également à faire quelques recherches sur la culture, l’histoire et les croyances du pays que vous allez visiter. Certaines habitudes que l’on a dans notre pays peuvent vous mettre dans des situations gênantes à l’étranger. Avant de partir, renseignez-vous sur les comportements à adopter ou à éviter pour ne pas choquer la population locale. Par exemple, s’il est indispensable de laisser un pourboire aux Etats-Unis ou au Canada, cela est mal vu au Japon ou en Chine. Pensez également à vous renseigner sur la manière de se vêtir : dans certains pays, il est mal vu de s’habiller de manière trop dénudée ou de laisser voir une épaule.

 

Respecter la culture locale

 »  À l’étranger, t’es un étranger, ça sert à rien d’être raciste « 
Orelsan

Si l’on a envie de passer des vacances en menant le train de vie que l’on a l’habitude de vivre, autant restez chez soi. Si vous partez à l’étranger, c’est pour découvrir un nouveau mode de vie, une nouvelle façon de penser et de s’enrichir. De manière générale, nous avons beaucoup à apprendre des autres, notamment lorsque l’on part en vacances dans un pays pauvre où les priorités peuvent très différentes des nôtres. Lors d’un voyage, nous sommes un invité dans un pays et il faut agir comme tel. Cela ne vous viendrait pas à l’idée de vous moquer de la personne qui vous reçoit à manger, de faire des remarques déplacées sur la décoration de sa maison ou même d’abîmer son intérieur.

Il est également important de respecter les lieux culturels et religieux et d’accepter lorsque leur accès est interdit aux touristes. Par exemple, on évite de parler fort, on porte des vêtements adaptés ou l’on enlève ses chaussures, si cela est nécessaire. Pensez également que si l’eau courante ou l’électricité peut nous paraître normale, cela peut être un luxe dans d’autres pays : on ne gaspille pas d’eau, on opte pour la douche plutôt que le bain et on pense à éteindre la lumière lorsque l’on quitte une pièce.

shutterstock_308561210

Respecter la nature :

 » Si l’arbre savait ce que lui réserve la hache, il ne lui fournirait pas le manche »

S’il parait normal de respecter les habitants et leur mode de vie, il est également important de penser à la nature. En voyage, vous allez sûrement découvrir des paysages qui vont vous laisser sans voix et si on veut en profiter encore longtemps, il est du devoir de tout le monde de les respecter. Parmi les conseils incontournables : on respecte les chemins balisés sans abîmer la flore, on ne cueille pas n’importe quoi, on ne jette rien dans la nature ou dans la mer, on garde ses mégots de cigarettes … Mais là, je ne vous apprends rien.

Voici quelques conseils cependant, facile à adopter mais pourtant …

  • Attention aux déchets : n’emportez avec vous que le nécessaire et laissez  les emballages chez vous. Pensez à ramener en France les déchets nocifs, car le pays dans lequel vous êtes ne possède pas forcément les technologies nécessaires pour s’en débarrasser
  • Lors de vos séances de plongée, faites particulièrement attention aux coraux : la régénération du corail peut prendre des décennies.
  • Adaptez vos activités à votre destination : on préférera faire du ski à la montagne plutôt qu’à Dubaï, du golf en Europe plutôt que sur une île déserte ou du canoë plutôt que du jet-ski.
  • L’accès aux Parcs Nationaux est sujet à des taxes d’entrées qui permettent d’aider à préserver le patrimoine : il ne sert à rien de rouspéter ou de trouver un autre moyen pour pénétrer dans le parc, ce seront quelques euros bien investis.

 

way on nature in Little Corn Island shutterstock_526468030-2

Tourisme et animaux :

Sûrement les plus grandes victimes du tourisme, les animaux sont au cœur de la plupart des activités touristiques : balade à dos d’éléphants, nager avec les dauphins, spectacles de singes ou encore balades en calèches … toutes ces pratiques n’ont qu’une chose en commun, la cruauté animale ! La plupart du temps, on se livre à ces activités sans vraiment en connaître les conséquences pour les animaux, alors voici un top des activités à proscrire absolument lors de vos prochaines vacances :

  • Parc marins : un dauphin qui saute par ici, un orque qui danse par la ou une otarie qui se dandine ou encore ..c’est mignon certes, mais c’est contre nature ! Ces animaux marins qui vivent en captivité sont soumis à un stress énorme, à des conditions de vies exécrables et meurent dans des conditions terribles, bien avant l’âge moyen d’espérance de vie. Pour en savoir plus, je vous recommande le site Sea Sheperd.
  • Balades à dos d’éléphants : activité touristique phare en Asie, la balade à dos d’éléphants est à bannir absolument de votre programme. Les éléphants sont torturés dès leur plus jeune âge, assoiffer et affamer pour devenir docile et porter des touristes beaucoup trop lourds sur le dos à longueur de journée. Si vous voulez passer un moment privilégié avec ces pachydermes, je vous recommande de prendre contact avec un sanctuaire. Ces lieux recueillent les éléphants maltraités et leur permettre de vivre dans un havre de paix naturel. Ici, vous trouverez une pétition afin d’aider à arrêter ce massacre.
  • Les calèches : si toutes les grandes villes du monde proposent des balades en calèche, sachez qu’il y a d’autres moyens de s’offrir une virée romantique. Les chevaux ne sont absolument pas fait pour marcher sur du goudron à longueur de journée, sous des températures parfois beaucoup trop chaudes ou trop froides. Il en est de même pour les randonnées : rien que mieux que de découvrir la nature à dos de cheval, mais faites attention à l’état des animaux avant de réserver votre activité. Dos trop creusés, côtes apparentes, chevaux sellés toute la journée au soleil … ce sont des endroits à éviter !
  • Zoo peu recommandable : même si certains zoos permettent de protéger des espèces en voie de disparition, de maintenant une diversité génétique ou encore d’offrir un espace naturel à certaines espèces qui ont perdu le leur, un animal sauvage reste un animal sauvage. On a tous envie de voir un tigre ou un ours de prêt, mais lorsqu’un zoo vous propose de prendre une photo à côté d’un lion allongé, on comprend tout de suite que c’est contre-nature !
  • Spectacles de singe : même si les singes marchent comme des humains, agissent comme des humains ou montrent un niveau d’intelligence particulièrement élevé, ce sont des animaux à part entière et surtout sauvages. Souvent utilisés pour faire de l’argent par les locaux dans les pays Asiatiques, il est préférable de s’éloigner et de ne pas encourager ces pratiques. Un singe doit vivre dans un arbre et non dans une cage ou au bout d’une corde !
  • Porter une tortue de mer : nager avec une tortue de mer, un rêve qu’il est facile de réaliser dans les Caraïbes ou en Asie du Sud-Est par exemple. La tortue est un animal de nature timide, donc si vous avez la chance d’en voir une, restez à distance et n’essayez pas de la toucher. Encore plus important, ne prenez pas de bébés tortues de mer dans vos mains : cela va provoquer une forte dose de stress chez l’animal qui peut alors provoquer des fractures, ou pire, la mort !
  • Nager avec  les requins : le cage diving est une activité touristique consistant à plonger dans une cage au milieu des requins. Pour attirer les requins à côté du bateau, on libère un liquide, mélange d’huile de poisson et de sang, puis les touristes se retrouvent dans une petite cage, entourés par plusieurs requins. Cependant, les requins sont des animaux de nature timide et craintif qui préfèrent rester loin de l’homme et cette pratique peut les rendre agressifs et leur faire associer la nourriture à l’homme. Si vous voulez une bonne dose d’adrénaline, opter pour le saut à l’élastique ou les montagnes russes ;)
  • Les charmeurs de serpent : attraction touristique mythique des pays d’Afrique du Nord, les charmeurs de serpent ne sont pas si magiques que ça. Les cobras sont capturés à l’état sauvage, leurs crocs sont arrachés à la pince et on leur enlève leurs glandes venimeuses, pouvant provoquer des abcès mortels, avant de les manipuler à longueur de journée en public. Pour en savoir plus à ce sujet, je vous recommande cet article.
  • Observation des baleines : voir évoluer les baleines dans leur milieu naturel est une expérience que je recommande à tout le monde, mais également une expérience à réaliser avec précaution. Avant de réserver votre tour, renseignez-vous sur internet pour connaître les méthodes des employés des tours opérateurs. Certains d’entre eux n’hésiteront pas à sacrifier le bien-être de ces animaux pour l’attrait de l’argent : collisions entre cétacés et bateaux et stress occasionné par la traque des bateaux touristiques ne sont malheuresement pas des cas isolés. Pour en savoir plus à ce sujet, je vous laisse lire cet article.

Elephant chained shutterstock_301960409-2

 

Tourisme et alcool :

Lorsque l’on est en voyage, on aime prendre du bon temps loin de notre routine quotidienne. On se détend, on bronze, on bouquine, on visite et on fait la fête : jusque là, rien d’anormal. Prendre l’apéro, boire une bière sur la plage, un cocktail en terrasse ou une bouteille de vin au restaurant, autant de situations que l’on a l’habitude de vivre en vacances. Cependant, être en vacances ne justifie pas tout et comme pour tout, il faut connaître ses limites. Si de nombreux touristes du monde entier sont mal vus en vacances, c’est aussi à cause de comportements déplacés, dangereux voir outrageants qu’entraînent la surconsommation d’alcool. On assiste à beaucoup de débordements justifiés par un simple  » ce qui se passe à l’étranger reste à l’étranger  » : oui, mais voilà, les locaux ou même les autres voyageurs n’ont pas à subir tous ces excès, qui n’auraient pas lieu dans le pays d’origine. La seule question à se poser est  » est-ce que je ferai ça chez moi ? « . Alors, oui à quelques verres pour célébrer les vacances et non à l’ivrognerie déplacée et soyons honnêtes, embarrassante !

festival_friends_iS_000083717101-2

Les pires touristes du monde

« Touriste : terme employé avec une nuance de dédain, parfois d’agacement, par le touriste pour désigner d’autres touristes « 

Pierre Daninos

  • Un adolescent chinois tague un mur du Louxor :
    C’est en Egypte qu’a lieu cette première histoire : un adolescent chinois a laissé sa trace dans le temple de Louxor puisqu’il a tagué  » Ding Jinhao a visité cet endroit » sur l’un des murs du temple d’Amenhotep III représentant le dieu Amon. La photo a alors été largement reprise et critiquée sur les réseaux sociaux jusqu’à ce qu’on retrouve la famille de cet adolescent qui a présenté ses excuses dans un quotidien local.
  • Une touriste française embrasse une statue de Bouddha :
    Au Sri Lanka, trois touristes français se sont retrouvés condamnés à six mois de prison avec sursis pour avoir fait mine d’embrasser une statue de Bouddha sur la bouche. Comme si ce geste déplacé envers une divinité ne suffisait pas,  l’action a été prise en photo et c’est l’employé responsable du développent des photos qui a alerté la police.
  • Deux touristes américains gravent leurs initiales sur le Colisée :
    Cette fois-ci, se sont deux touristes californiens qui se souviendront de leur passage à Rome, puisqu’ils ont décidé de graver leurs initiales à l’intérieur du bâtiment emblématique de la capitale italienne, avant d’être accusés de  » dégâts aggravés à un bâtiment d’intérêt historique et artistique « 
  • Deux touristes gallois ont volé un pingouin :
    C’est en 2012 que deux touristes gallois se sont introduit dans un parc aquatique avant de voler un pingouin dans le Queensland, en Australie. Après avoir abusé de l’alcool, ces deux jeunes se sont réveillés dans leur chambre avec une gueule de bois et un pingouin en prime. L’animal n’a pas été maltraité et a pu retrouver son enclos, alors que les deux jeunes ont dû payer une amende de 1000 dollars australien.

Pour aller plus loin