Si vous êtes nerveux en avion alors cet article risque ne pas arranger les choses !

Bien que les phases de décollage et d’atterrissage soient les moments qui nous donnent le plus de poussées d’adrénaline, ils s’avèrent que le transport aérien est encore et toujours le mode de transport le plus sûr au monde. Si, si.

Pour autant, il y a certains aéroports dans le monde qui semblent avoir été construits de sorte à jouer avec notre équilibre émotionnel.

Certaines pistes de décollage et d’atterrissage sont en pente, d’autres sont sujettes à de fâcheuses conditions météorologiques et beaucoup sont juste très très très mal situées.

Alors même si on commencera pas saluer la bravoure et l’héroïsme des pilotes qui ont su maitriser leur engin durant ces moments critiques, une seule question demeure devant de tels aéroports : « POURQUOI ?« .

Voici donc pour vous le TOP 10 des aéroports les plus fous et les plus dangereux du monde !

1. Aéroport de Courchevel – France

 

Aéroport de Courchevel

Cocorico ! On commence ce top par un aéroport situé au centre des Alpes françaises, j’ai nommé l’aéroport de Courchevel.

Tandis que la plupart des personnes profitent des 600 kilomètres de poudreuse qui recouvrent le domaine skiable des 3 Vallées, certains se mettent en tête de décoller ou d’atterrir sur la pire piste au monde.

Cette dernière est entourée de montagnes et connait régulièrement brouillard, neige et nuages bas, mais là n’est pas tellement le problème. Le vrai danger vient du fait que cette piste n’est absolument pas plate et se précipite directement dans la vallée. Sympathique.

2. Aéroport Tenzing-Hillary Népal

 

Tenzing-Hillary Airport

On continue ce top avec un aéroport qui ressemble pas mal au précédent, mais celui-ci se situe au Népal !

A 2800 mètres au dessus du niveau de la mer, cette piste située dans l’Himalaya est incontournable pour toutes celles et ceux qui veulent un jour atteindre le sommet du Mont Everest.

Pour autant, l’aventure commence dès l’atterrissage puisque cette très courte piste ne pardonne absolument aucune erreur de par le fait qu’elle est entourée de montagnes abruptes.

3. Aéroport international Princess Juliana – Saint-Martin

 

Aéroport de Saint-Martin

Célèbre dans le monde entier pour ses photos choc et à peine croyables, l’aéroport international de l’île de Saint-Martin dans les Antilles est notre numéro 3 !

Direction la partie néerlandaise de l’île où l’aéroport en question est situé directement en face la plage de Maho Beach. La conséquence de cet emplacement est qu’à chaque fois qu’un avion tente d’y atterrir il doit survoler à très basse altitude la plage créant soit terreur soit émerveillement chez les badauds.

En effet, la piste d’aéroport est littéralement de l’autre côté de la route, par rapport à la plage, ce qui rend les approches extrêmement spectaculaires.

4. Aéroport de Gibraltar

 

Aéroport de Gibraltar

On continue dans la catégorie « WTF?! » avec l’incontournable aéroport de Gibraltar !

Celui-ci à la particularité d’avoir sa piste principale coupée par l’avenue Winston Churchill. Et comme à n’importe quel carrefour, si le feu est rouge, on s’arrête.

Alors on pourrait se demander le pourquoi du comment, mais il faut bien comprendre que c’est cette même avenue qui relie l’enclave britannique au reste de la péninsule ibérique. En l’absence d’alternative, pilotes et riverains doivent faire preuve de patience et de prudence pour éviter le pire.

5. Aéroport Juancho E. Yrausquin – Saba, Pays-Bas caribéens

 

Aéroport de Madère

Deuxième destination néerlandaise situé aux Caraïbes de ce top, l’aéroport de Saba est juste terrifiant.

En plus d’avoir la plus petite piste au monde (400 mètres !), celle-ci débouche directement sur des falaises. Alors si vous pensiez que votre séjour aux Antilles serait une partie de plaisir, assurez-vous d’avoir le coeur bien accroché si celui-ci ne passe par l’aéroport de Juancho E. Yrausquin !

En effet, la moindre petite erreur au décollage ou à l’atterrissage peut être fatale et précipiter l’avion directement dans les abysses.

6. Aéroport Saint-Jean-Gustave III – Saint-Barthélemy

 

Aéroport de Saint-Barthélemy

Décidément les îles des Caraïbes semblent avoir certaines des pistes les moins praticables du monde !

Celle de Saint-Barthélemy est si petite que seuls les avions de moins de 20 personnes peuvent y atterrir (ce qui contribue d’autant plus au caractère huppé et chic de l’île).

A l’inverse de l’aéroport de Saint Martin (n°3) où une route sépare l’aéroport et la baie, ici la piste donne directement sur une plage publique. Du coup, parfois les avions sont contraints d’aller y faire un tour, comme le montre cette vidéo.

7. Aéroport international de Kansai – Japon

 

Kaisan International Airport

Cette fois-ci nous partons du côté du pays du soleil levant, qui a décidé de bâtir un aéroport international sur une île artificielle dans la baie d’Osaka.

Une bonne idée sur le papier, même si elle a coûté pas moins de 20 milliards de dollars. Le problème est ailleurs : séismes, typhons, et tempêtes sont le quotidien de cette île artificielle qui est en train de doucement sombrer dans la mer.

Avec des besoins en réparation et en renforcement quasi-constants, maintenir cet aéroport à flot est devenu le projet civil le plus couteux de l’histoire moderne.

8. Aéroport de Funchal – Madère, Portugal

 

Aéroport de Funchal

Destination très touristique, l’île de Madère se devait de pouvoir recevoir des avions de ligne de toute capacité.

Or quand survînt en 1977 un terrible crash, les autorités réalisèrent que la piste était bien trop courte pour cela. Celle-ci fut donc agrandie a plusieurs reprises et possède maintenant sur la plage une plateforme supportée par 180 colonnes pour permettre une meilleure approche.

Pour autant, le processus est toujours délicat, même pour les pilotes les plus chevronnées, puisque la piste se situe entre montagnes et océan, obligeant à la prise de risques.

9. Aéroport international de Toncontin – Honduras

 

Aéroport de Toncontin

Direction Tegucigalpa, la capitale du Honduras, qui possède un des aéroports les plus dangereux au monde.

Celui-ci a été ouvert 1934, une époque où on n’avait pas nécessairement besoin de pistes longues car les avions étaient bien moins puissants. Pour autant depuis son ouverture, de nombreux accidents s’y sont produits, provoquant la mort de plusieurs personnes.

Longue de 2 kilomètres, cette piste est situé dans une vallée montagneuse où les avions ne sont autorisés à atterrir et à décoller quand dans un sens, ce qui rajoute un peu de piment et de folie à l’approche.

10. Ice Runway – Antarctique 

 

Ice Runway, Antartique

On finit en beauté avec la principale piste d’atterrissage utilisé par l’US Antarctic Program pendant l’été australe de par sa proximité avec la base arctique McMurdo.

L’Ice Runway est « construite » à même la banquise au début de chaque saison et jusqu’en Décembre, où le risque que la glace casse sous le poids des engins est décuplé.

Le danger principal réside dans le fait que les conditions météorologiques sont généralement très mauvaises, même si la place ne manque pas pour atterrir ou décoller. Pour autant, si la piste commence à s’effriter ou est enneigée, les avions sont redirigés vers pistes voisines.