La sentence vient tout juste de tomber : vous voilà condamné à passer un petit moment en prison. Enfin, seulement le temps d’une visite, puisque je vous propose aujourd’hui une petite excursion dans cinq geôles des plus fameuses… et ouvertes au public.

Robben Island, Afrique du Sud –

Un long chemin vers la liberté

shutterstock_353895419_edit-only_meunierd
Photo : meunierd/Shutterstock.com

Cette prison a été rendue célèbre pour avoir eu comme « invité » célèbre Nelson Mandela. Un bateau au départ du port du Cap vous emmènera en quelques dizaines de minutes sur l’île de Robben Island qui a retenu pendant 18 ans la figure le plus emblématique de la lutte contre l’apartheid (il sera emprisonné pendant 27 ans au total). Guidé par un ancien prisonnier, vous en apprendrez davantage sur les conditions d’isolement très rudes auxquelles les détenus ont dû faire face, et aurez l’occasion de visiter la cellule de 4 mètres carrés où Mandela mûrit sa volonté de rassembler l’Afrique du Sud en une « nation arc-en-ciel » diverse mais unie.

 

La Tour de Londres, Angleterre –

Monarques et prisonniers sous le même toit

the-white-tower-of-the-historic-tower-of-london-england-shutterstock_188364014

On l’inclut dans la plupart des grands classiques à faire en visite à Londres, cependant elle eut tant d’usages différents au fil des années – résidence royale, ménagerie, siège du gouvernement, armurerie, fort défensif – qu’on en oublie presque que la Tour de Londres abrita également des prisonniers pendant plus de huit siècles. Réservez donc votre visite et plongez dans l’histoire du monument, des chambres de torture aux graffitis de la Tour Beauchamp… Frissons garantis, surtout si vous réservez le tour de nuit.

 

Alcatraz, San Francisco, USA –

On ne s’évade pas du Rocher

shutterstock_550616914

Ancien fort militaire reconverti en prison pendant une bonne partie du XXème siècle, Alcatraz, dit « The Rock » est une des principales attractions touristiques de la région. Érigée en prison modèle de haute sécurité, elle hébergea notamment Al Capone, prince du grand banditisme dans le Chicago des années prohibitionnistes. Les deux kilomètres qui séparent l’île des côtes de San Francisco, la basse température de l’eau et les fort courants marins étaient garants de l’impossibilité de s’en échapper – ce qui n’empêcha pas de nombreuses tentatives d’évasion, toutes estimées infructueuses. Alcatraz fermera ses portes pour cause de coûts de gestion trop élevés en 1963, et après discussion sur son emploi futur, sera ouverte aux visites dix ans plus tard.

 

Le Palais des Doges, Venise, Italie –

Évasion romantique et derniers soupirs

Dans l’une des plus belles cités du monde, on peine à croire que ce bâtiment à l’architecture délicate ait pu accueillir des criminels sordides. Pourtant, c’est ainsi que le Palazzo Ducale a logé de nombreux détenus depuis le XIIème siècle, soit dans des cellules en sous-sol (« Pozzi »), soit dans des geôles situées juste sous le toit (« Piombi »). La légende retient que le célèbre Giacomo Casanova se serait échappé des dernières de manière acrobatique, en glissant le long d’une gouttière avant d’attraper une gondole… La prison est reliée au non moins fameux Pont des Soupirs, qui tient son nom du fait que les prisonniers qui le traversaient, contemplant la splendeur de Venise avant de rentrer en cellule, soupiraient à l’idée qu’ils ne pourraient plus s’y promener en liberté.

 

Hostel Celica, Ljublijana, Slovénie –

Geôlier ou hôtelier ?

Quel est votre premier réflexe quand le réveil sonne ? L’éteindre d’un coup de poing, vous habiller en maugréant, foncer prendre le petit-déjeuner… Ici, dans l’enceinte de l’Hostel Celica, vous devrez d’abord sortir de votre cellule. Bienvenue à Ljublijana, capitale de la Slovénie, où une auberge de jeunesse fut bâtie en lieu et place d’une ancienne prison de 1882. Redécorée et aménagée avec l’aide de plus de 80 artistes internationaux, elle a repris des couleurs et constitue depuis son ouverture en 2003 certainement l’un des hôtels les plus insolites qui existent ! Et rassurez-vous : le restaurant de l’auberge ne propose pas de vous mettre au pain sec et à l’eau.

 

Vous qui profitez de votre liberté pour flâner dans les lieux les plus mystérieux, macabres ou désolés, voilà quoi ravir votre curiosité ! À défaut de passer le restant de vos jours avec une peine à perpétuité, vous pourrez choisir d’explorer certaines de ces prisons les plus célèbres du monde, aujourd’hui ouvertes aux visites… Ce serait un crime de ne pas en profiter !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer